COMMUNIQUE DE PRESSE - 1er juillet 2014

Publié le par Terre-Mer

 

Procès des 1000 vaches : soutien à la résistance syndicale face à la frénésie de l'agriculture productiviste

 

Aujourd'hui se tient à Amiens le procès de Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération Paysanne, et de neuf militants mis en examen pour s'être opposés à la ferme usine des milles vaches. Le Parti Communiste Français leur apporte son soutien le plus total. 

 

Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, a à cet effet, signé l'appel de la Confédération Paysanne en faveur de l'amnistie de ces syndicalistes dont le seul crime est d'avoir réalisé un graffiti géant et démonté quelques engins.

 

En agissant ainsi, ils entendaient dénoncer un projet ravageur pour l'agriculture durable. Cette ferme usine et de ses 9 millions de litres de lait vendus sous le prix rémunérateur est en effet l'exemple typique des dérives de l'agriculture industrialisée. Il s'agit d'une aberration sans précédent au détriment de l'agriculture paysanne et de la transition écologique, qui a déjà dévasté la production agricole de nombreux pays en Europe.

 

Le PCF réclame l'amnistie de ces syndicalistes, la fixation de prix justes et rémunérateurs, la planification de la production et le soutien équitable des exploitations et filières les plus fragiles. C'est dans cette direction que les politiques publiques à l'échelle française et européenne doivent s'engager si nous voulons conserver une souveraineté et une sécurité alimentaires dignes de ce nom.

 

Le PCF appelle au rassemblementpour soutenir les militants de la Confédération Paysanne ce 1er juillet 2014, à Amiens. Une délégation du PCF sera présente.

 

Le Parti Communiste Français

 

Paris, le 1er juillet 2014

 

Publié dans Communiqués de Presse

Commenter cet article