Communiqué de presse - Budget : le gouvernement dépouille les ministères de l'agriculture et de l'écologie - juillet 2010

Publié le par terre-mer-pcf.over-blog.com

PCF

 

 

Alors que la crise de l’écologie et la situation du monde agricole français nécessitent des moyens financiers et humains d'un haut niveau, le gouvernement, par la voix de son ministre Baroin, envisage d'opérer des coupes sombres sur le budget du ministère de l'Agriculture et sur celui de l'écologie. C'est inacceptable!

 

Pour le premier, les crédits baissent de 4,46 milliards d'euros en 2010 à 4,21 milliards en 2013. En 2011, 650 emplois seront supprimés au sein du ministère. Après son bras d'honneur aux paysans à travers le projet de loi libérale « LMAP », cette mesure budgétaire entérine la volonté de la droite de s'inscrire dans le démantèlement de la politique publique agricole française, qui aura pour conséquences de réduire les moyens en matière d’agriculture durable, d'amélioration de la santé, de l’alimentation, de la qualité de nos sols et sous-sols, de la mer....

 

Pour le second, les crédits passent de 9,24 milliards en 2010 à 8,82 milliards en 2011 et de 6 Milliards sur les trois ans à venir. Cette décision met en évidence, l'hypocrisie de ce gouvernement quant à ses promesses et priorités affichées sur les défis écologiques à relever.

Ce reniement aura des conséquences irréparables sur la préservation et l'évolution de la biodiversité, sur la nécessaire lutte contre le réchauffement climatique, sur le développement d’une politique publique de l’énergie avec l’enjeu des énergies… L'échec de la loi Grenelle 2, prolongement de la loi Grenelle 1, est ainsi confirmé.

 

Préoccupé par les grandes menaces et inégalités sociales comme écologiques qui pèsent sur notre planète et ses peuples, mobilisé par le niveau du défi à relever pour fournir en qualité et en quantité suffisance la nourriture à 9 milliards d'être humains d'ici à 2050, le PCF appelle les acteurs du monde agricole, les écologistes, les associations de défense de l’environnement, les partis de gauche à agir ensemble pour une politique budgétaire offensive et de progrès social. La survie de la planète et la satisfaction des besoins humains ne peuvent être conditionnées par un budget de rigueur soumis au diktat des agences de notation boursière.

 

Xavier Compain, Responsable de la commission Agriculture au PCF

Hervé Bramy, Responsable de la commission Écologie au PCF

 

Paris, le 8 juillet 2010.

 

 

Publié dans Communiqués de Presse

Commenter cet article