COMMUNIQUE DE PRESSE - Prix du lait : l'eurolibéralisme et l'électoralisme de l'UMP priment sur la survie des producteurs de lait - juin 2009

Publié le par terre-mer-pcf.over-blog.com

Aux producteurs en lutte pour la rémunération de leur travail, le gouvernement leur répond avec cynisme: baisse des prix du lait suivi d'un effet d'annonce de 30 millions d'euros de soutien à la profession.
Le compte n'y est pas. A moins de 30 centimes d'euros le litre, les éleveurs perdent de l'argent dans la mesure où la rémunération du travail se situerait pas en dessous de 40 centimes d'euros le litre.
Le gouvernement n'a pas pris la mesure du paupérisme des producteurs les plus fragiles qui voient leurs prix s'effondrer de plus de 30 % et leur endettement s'accroître par la mise aux normes de leurs bâtiments d'élevages dans l'espoir de «rester en course».

  • Ce sont les augmentations de quotas laitiers acceptées par le Ministre, candidat Barnier, en novembre 2008 qui les fragilisent.
  • Ce sont les accords du 1er décembre 2008 qui préconisaient déjà une baisse de – 45 euros pour janvier 2009, - 45 euros en février et – 55 euros pour mille litres de lait en mars qui les rendent vulnérables.
  • Ce sont les coudées franches offertes aux distributeurs par la loi Lagarde, qui ruinent aujourd'hui les producteurs de lait.

C'est sous N. Sarkozy, Ministre de l'Economie, que la brique de lait a augmenté de 183 % pour les consommateurs.
C'est sous la Présidence de l'Union Européenne de N. Sarkozy, qu'aucune ambition de rémunération du travail, de souveraineté alimentaire de qualité, n'a été assignée à la Politique Agricole Commune.
L'accord entre les différents acteurs de la filière laitière à 280 euros les mille litres de lait, a un fort goût d'opération électorale.
Nos deux principales propositions sont à même de répondre aux exigences des producteurs de lait:
-1- l'instauration d'un prix minimum indicatif rémunérateur Européen.
-2- l'Europe doit légiférer sur la répartition de la plus value entre producteurs, transformateurs, distributeurs, pour garantir l'accès à l'alimentation aux consommateurs.

Dans le prolongement de leurs revendications et de leurs actions, les producteurs de lait ont à leur disposition le bulletin de vote Front de Gauche, dimanche 7 juin 09. Vous avez le pouvoir d'élire des Députés Européens qui porteront une nouvelle ambition agricole pour nourrir la planète tout en vous permettant de vivre décemment de votre travail.

Le PCF

 

Publié dans Communiqués de Presse

Commenter cet article

Samuel 24/02/2010 20:05


Au moins (c'est toujours un peu triste d'avoir besoin d'en arriver là) cette crise permet de recentrer les différences paysans ouvriers, en s'appropriant les répartitions des revenus entre les
financiers et les travailleurs,je suis paysan et c'est bien que les anciennes querelles des repas familiaux entre paysan ouvrier fonctionnaire trouvent peut-être leurs fins.