COMMUNIQUE DE PRESSE - Sommet mondial sur la sécurité alimentaire Rome du 16 au 18 novembre 2009 - novembre 2009

Publié le par terre-mer-pcf.over-blog.com

Réussir la souveraineté alimentaire pour nourrir la planète est l'exigence que portent la société civile et le mouvement paysan international à la veille du sommet mondial de la FAO. Le PCF soutient cette exigence et invite les Chefs d'États et de Gouvernement à la placer au centre de la déclaration qui sera adoptée à l'issue de ce Sommet.

Lors du précédent sommet, en 1996, la communauté internationale s'était engagée à diviser par deux le nombre d'affamés d'ici 2015, «premier objectif du millénaire pour le développement». Aujourd'hui comme hier, ces engagements ne sont pas atteints à cause des égoïsmes nationaux et régionaux, de la marchandisation libérale de l'alimentation et des ressources agricoles... De plus la situation se dégrade avec plus d'un milliard d'êtres humains dans le monde qui souffre de famine et de malnutrition, un enfant de moins de 10 ans qui meurt toutes les cinq secondes. Or, la population mondiale va atteindre les 9 milliards d'habitants en 2050 qu'il faudra nourrir! Prendre à la légère ce défi serait irresponsable et criminel.


L'objectif de nourrir la planète oblige la naissance d'un nouvel ordre alimentaire avec pour colonne vertébrale la souveraineté alimentaire des peuples : Il s'agit d'un enjeu de civilisation avec au cœur la nécessité absolue de la réforme agraire pour permettre au plus grand nombre l'accès aux terres cultivables, aux ressources agricoles. Cette réforme doit aller de pair avec la nécessité absolue de développer l'agriculture paysanne et la pêche artisanale car productrice de denrées alimentaires de qualité. Elle doit garantir la rémunération du travail.


A contrario des objectifs de l'OMC, il faut extirper l'agriculture des mains du capitalisme afin qu'elle réponde en priorité à des demandes alimentaires locales, nationales, régionales et mondiales.


Les grandes régions du monde doivent pouvoir définir et organiser leur politique agricole et de la pêche en construisant leurs échanges par des coopérations dans le cadre d'une nouvelle gouvernance mondiale pour l'alimentation. Celle-ci doit s'imposer aux logiques actuelles de l'OMC, du FMI et de la Banque Mondiale. La Souveraineté des peuples et l'expression démocratique de chacun en sont les préalables. Libérée de toute tutelle impérialiste au sein des Nations Unies, la FAO, dotée de moyens, peut être l'institution arbitrale des politiques publiques agricoles et alimentaires.

 

A l'occasion de ce sommet sur la sécurité alimentaire, le PCF met à contribution des mesures concrètes pour bâtir un nouvel ordre alimentaire mondial :

 

  • Instaurer une clause de sauvegarde internationale lorsque les terres d'un pays sont menacées de spéculation et de détournement de la production;

 

  • Interdire la spéculation sur les matières premières agricoles et alimentaires, au niveau international comme en France;

 

  • Taxer les importations abusives pillant les agricultures locales afin de financer la relocalisation des productions.

 

Dans la convergence avec les mouvements sociaux et paysans, le PCF est déterminé à agir pour la conquête d'un nouvel ordre alimentaire mondial pour nourrir la planète.

 

Xavier COMPAIN

Responsable Agriculture, Pêche, Forêt

 


Publié dans Communiqués de Presse

Commenter cet article