DES RÉGIONS POUR PROMOUVOIR UNE AGRICULTURE PAYSANNE ET UNE PÊCHE ARTISANALE

Publié le par terre-mer-pcf.over-blog.com

SDC10069.JPG

Les élections régionales des 14 mars et 21 mars seront déterminantes pour l'avenir de nos campagnes, nos ports, nos forêts. En effet, la région en tant que collectivité territoriale de proximité, peut avec l'appui de la population, des électeurs et des électrices, définir des choix de politique agricole à même de relever plusieurs défis. Dans le cadre de l'aménagement du territoire, elle est en droit, d'encourager l'agriculture paysanne et la pêche artisanale productrice de denrées alimentaires de qualité, de soutenir politiquement les mesures législatives visant à garantir le droit au revenu des paysans. De porter des réponses pertinentes aux urgences écologiques et environnementales par la sauvegarde du foncier agricole et sa juste répartition aux paysans. D'améliorer la qualité de l’eau et sa maîtrise. De faire le choix d'une agriculture non productiviste en accompagnant l'agriculture de qualité, biologique. soutenir la pêche artisanale par un littoral vivant. Prendre des initiatives pour préserver la Forêt, ses ressources et la biodiversité.

A trois semaines du 1er tour de cette échéance électorale, il nous faut démultiplier des initiatives pour nourrir et partager nos ambitions en matière de politique publique agricole: faire de nos régions des acteurs du développement de l'agriculture paysanne et de la pêche artisanale. Par ce choix, nous nous plaçons au niveau des défis à relever avec des propositions concrètes. Sur cette base nos élu-e-s régionaux devront agir pour favoriser l'installation de jeunes agriculteurs, pêcheurs, forestiers, en accompagnant le secteur coopératif, associatif, artisanal afin réduire la puissance des distributeurs. Préserver les terres agricoles de la spéculation. Asseoir l'approvisionnement de la restauration collective sous la responsabilité des régions par la production locale, de qualité.


Dans le cadre de cette campagne, ne perdons pas de vue que la droite a fait le choix de ne pas débattre de ses enjeux fondamentaux comme la question de survie de nos paysans. Son chef d'orchestre Nicolas Sarkozy, préfère les aborder dans ses discours « Fourre-tout » sur l'agriculture et la ruralité. Pour L'UMP, seul compte le rendez-vous électoral de 2012. Mr SARKOZY se prépare à duper une fois de plus nos paysans. S'il pense que ces derniers ont oublié ses promesses de 2007 non tenues, il se trompe car depuis son élection et à l'opposé de ses promesses, la situation et le revenu des paysans ont reculé de 30 ans. Toutes les victimes de cette politique de droite doivent saisir ce scrutin des 14 et 21 mars prochain pour exprimer ensemble dans les urnes leur ras le bol. On sait que ces adversaires de classe n'oublieront pas d'aller défendre leurs intérêts avec les bulletins de vote UMP, Nouveau-centre, Front National. S'abstenir est un avantage considérable pour nos adversaires de classe. Soyons tous vigilant!


Avec les candidat-e-s communistes présent-e-s sur des listes d'union de la gauche et notamment sur les listes du Front de Gauche pour des régions solidaires, écologiques, citoyennes, le bulletin de vote, du 14 mars, est à disposition, de celles et ceux, qui attendent une traduction politique de leurs luttes.

 

 

 

 

 

Xavier COMPAIN




 

 

 

 

 

 

 

 


 

Publié dans Notes

Commenter cet article

Eric RUIZ 01/03/2010 11:40


Bonjour !

Bravo pour le blog !

Militant communiste en Haute-Normandie, nous avons le "bonheur" de devoir affronter Bruno Le maire, tête de liste UMP aux Régionales et ... ministre de l'agriculture de Sarkozy. Depuis le début de
cette campagne, notre ministre est d'ailleurs plutôt discret sur son bilan. On le comprend !

Sur le blog de Andrée Oger, conseillère générale communiste de Saint André de l'Eure, vous retrouverez un article qui fait le "parallèle" entre la candidature de BLM en haute-Normandie et celle de
Raymond Girardi, pour le Front de Gauche, en Aquitaine.

http://andree-oger-pour-deputee.over-blog.com/article-agriculture-un-ministre-liberal-tete-de-liste-ump-en-haute-normandie-un-syndicaliste-paysan-tete-de-liste-front-de-gauche-en-aquitaine-45849028.html