LA SCANDALEUSE SITUATION DES RETRAITES AGRICOLES

Publié le par terre-mer-pcf.over-blog.com

Cahier de doléances
L’offensive de la droite contre notre système de retraite va effectivement
nécessiter une riposte d’ampleur.


Le rôle qu’entend jouer le PCF dans cette bataille est à la hauteur
de l’attachement des Français et Françaises à un départ à 60 ans.
Il l’est également au cynisme dans lequel sont placés des retraités,
notamment la scandaleuse situation des retraités agricoles.


Selon l’observatoire économique et social de la Mutualité sociale
agricole (MSA), le régime agricole a versé des prestations à 6 millions
de Français. 1,9 million de personnes bénéficient d’un avantage
vieillesse, soit 15 % de la population de France métropolitaine
âgée de 60 ans ou plus. Pour un coût de 8,2 milliards d’euros de
prestations.


Les annonces faites par le ministre de l’Agriculture aux retraités
agricoles lors du sommet de l’élevage 2009 est une provocation,
avec des plafonds de 633 euros/mois pour les chefs d’exploitations
et 506 euros/mois pour les conjoints.


Or, aujourd’hui, un grand nombre de retraités paysans doivent survivre
avec 400 euros par mois. La droite de Nicolas Sarkozy condamne toute cette catégorie socio-professionnelle à s’accommoder de vivre en dessous du seuil de la pauvreté, fixé en France à 817 euros/mois.


Scandaleux paradoxe pour celles et ceux dont la mission était de
nourrir leurs semblables, d’aller à l’heure de la retraite chercher un
repas, un toit, des vêtements aux travers d’associations.
Convergentes, les revendications syndicales exigent un minimum
retraite à 85 % du SMIC net ou encore une retraite à 1 000
euros pour toutes et tous.


Pour le PCF, ce débat public prend un relief particulier avec le
régime agricole. Notre engagement est total quant à l’exigence
d’une retraite décente, digne, à parité des autres régimes.
Hier, les gros agrariens avaient refusé à Ambroise Croizat de
contribuer au régime général, aujourd’hui, avec quatre départs
pour une installation agricole, le financement de ce régime spécifique
est posé !


Dès maintenant, les communistes sont à l’initiative et force de propositions en lançant la bataille de rédaction de Cahiers de doléances des retraites agricoles.



L’OFFENSIVE du PCF l’alternative pour une retraite effective à 60 ans avec les moyens de bien vivre


LA CAMPAGNE DES COMMUNISTES ET QUELQUES PROPOSITIONS


Les communistes ne sont pas dans la défense des acquis sociaux avec l’idée de sauver ce qui peut encore l’être. Ces
acquis, comme le droit à la retraite, sont des points d’appui pour faire évoluer les rapports de force et aller rapidement vers de nouveaux progrès. Il s’agit pour nous de travailler à la contribution des communistes à la définition des objectifs, en l’occurrence pour l’avenir des retraites, sur lesquels il est nécessaire que s’opèrent des rassemblements suffisamment forts et déterminés pour en imposer la réalisation et pour que le changement réussisse. Il faut une réforme des retraites. Notre système est aujourd’hui confronté à des problèmes démographiques réels. Il faut s’expliquer sur cette question. L’arrivée des générations du baby-boom et l’allongement de l’espérance de vie déséquilibrent le rapport entre le nombre de personnes en âge de travailler au nombre de personnes en âge d’être à la retraite et posent donc de sérieux problèmes au financement des régimes.


La part relative des 60 ans et plus dans la population va passer de 24% aujourd’hui à 36% en 2040.


Face à ce défi, il est urgent d’ouvrir le nouveau chapitre d’un système solidaire. Notre proposition globale sur l’avenir des retraites, droit auquel nous sommes très attachés, peut donc être résumée de la façon suivante sur les retraites agricoles


• la conquête d’une retraite minimum à 1000 euros/mois pour les chefs d’exploitations, conjoint-e et aides familiaux


• instaurer une cotisation nouvelle sur les revenus financiers des entreprises et institutions financières du secteur agricole et agro-alimentaire


• donner la priorité à l’installation de jeunes agriculteurs en rénovant les politiques d’accès au foncier, notamment à travers les Commissions départementales d’orientation de l’agriculture (CDOA).

 

CULTIVONS ET SEMONS ENSEMBLE LES RÉSISTANCES POUR DES RETRAITES AGRICOLES DÉCENTES


ton coup de pioche en stylo-bille ! revendications, exigences, actions immédiates...

retourner à PCF-Commission Agriculture Pêche-Forêt - 2 place du Colonel-Fabien 75019 Paris
ou remettre à un-e militant-e communiste

Publié dans Propositions

Commenter cet article