COMMUNIQUE DE PRESSE - Projet de loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche : un bras d’honneur aux paysans - juin 2010

Publié le par terre-mer-pcf.over-blog.com

arton4922

 

Le projet de loi de Modernisation Agricole et de la Pêche présenté aujourd’hui à l’Assemblée nationale par le gouvernement est un véritable bras d’honneur aux paysans qui voient leurs revenus baissés d’année en année jusqu’à atteindre moins 34% en 2010.



La droite avec ses vieilles recettes libérales propose comme seul devenir de l’agriculture un projet de loi réactionnaire, avec notamment la contractualisation entre transformateurs et producteurs. Les actionnaires de l’agro-alimentaire dans le domaine de la transformation et de la grande distribution, vont donc continuer à s’enrichir sur le dos des travailleurs de la terre et de la mer.

 

Il faut maintenant répondre aux besoins humains, relever les défis sociaux et environnementaux en garantissant des revenus décents aux producteurs tout au long de leur vie.

 

Cette loi voulue par Nicolas Sarkozy est un plan social, sans le nom, visant à adapter l’agriculture française à une Politique Agricole Commune démantelée à l’horizon 2013.

 

La vraie ambition agricole est de redonner du sens aux métiers de la terre et de la mer, en rémunérant ses travailleurs. Face à ce capitalisme indigeste, la droite doit avoir le courage de tourner le dos aux pratiques socio-économiques qui conduisent à affamer le peuple, à détruire notre éco-système, à appauvrir les paysans, à kidnapper les terres de pays pauvres.

 

Les propositions alternatives pour moderniser l’agriculture et la pêche existent.

 

Le PCF propose d’interdire la spéculation financière sur les produits agricoles, de taxer les importations abusives pour relocaliser nos productions, de mettre en œuvre un coefficient multiplicateur, définir les prix minimum indicatifs, construire l’agenda de la conférence annuelle par production associant l’ensemble du monde agricole, et donnant lieu à négociation sur les prix.

 

Parti communiste français

Paris, le 29 juin 2010.

Publié dans Communiqués de Presse

Commenter cet article