COMMUNIQUE DE PRESSE - Agriculture : Sarkozy détourne les questions et fuit les réponses - octobre 2009

Publié le par terre-mer-pcf.over-blog.com




Nicolas Sarkozy s’était rendu, le 27 octobre dernier, dans le Jura pour annoncer un plan pour les agriculteurs.

Son discours à Poligny aux accents populistes sur « l’identité nationale française » constituée par le « rapport singulier des Français avec la terre » ne sert qu’à détourner les vraies questions posées. Le Président n’apporte aucune réponse aux revendications des agriculteurs en lutte.

L’annonce d’un milliard de prêts, même bonifié reste un emprunt de plus pour des milliers d’agriculteurs déjà en trop plein d’endettement. Les 650 millions d’euros d’aides annoncées seront à l’arrivée, éparpillés et ailleurs que dans les trésoreries déjà à sec des producteurs. Qui pourrait croire un seul instant aux déclarations du Président visant à dénoncer, le manque de régulation européenne, de répartition de la valeur ajoutée, la dérive des produits financier, la toute puissance du marché...sur les produits agricoles et alimentaires. Les producteurs, comme les consommateurs n’ont pas oublié, que le même homme a été Ministre de l’Économie, qu’il a présidé l’Union Européenne il y a peu, qu’il ne contredira pas les politiques menées par José-Manuel Barroso à Bruxelles.


Depuis 2007, Nicolas Sarkozy n’a pas répondu aux exigences paysannes et aux attentes populaires. En lieu et place de son long discours qu’il a tenu, il devrait comme le propose le PCF porter une autre ambition agricole et alimentaire et prendre des mesures concrètes :

 Fixer des prix agricoles rémunérateurs,
 Encadrer les marges de la grande distribution,
 Arrêter des importations abusives,
 Mieux répartir les volumes de productions,
 Attribuer équitablement des aides directes
 Agir pour maintenir les terres agricoles à la production


Parti communiste français


Paris, le 28 octobre 2009.

 

 

 

 

 

 

 


Publié dans Communiqués de Presse

Commenter cet article